Classement inversé
Zoom sur... VOICI 70 ANS :
ROSWELL ET LES PREMIERES SOUCOUPES DE L'ETE 1947


L'Agence Martienne est une collection d'images — documentaires, historiques, artistiques — consacrée d’une part à la science-fiction populaire et d’autre part aux anomalies parascientifiques : ovnis, phénomènes paranormaux, créatures cryptozoologiques. Ces deux domaines de l'imaginaire scientifique font référence aux sciences dans leur pratique, en se situant dans la fiction pour l’un, dans la réalité (des témoignages) pour l’autre.


Photothèque indépendante spécialisée dans les représentations liées à l'imaginaire scientifique et technique, l'Agence Martienne est partenaire de l'ESA (Agence Spatiale Européenne) pour le projet ITSF (Innovative Technologies from Science Fiction for Space Applications), de la Maison d'Ailleurs (seul musée public de science-fiction aux mondes), du Musée de Zoologie de Lausanne (département de cryptozoologie), de l'IMI (Institut Métapsychique International, fondation pour l'étude de la parapsychologie, fondée à Paris en 1919) et du Musée Rousseau Môtiers (MRM).
Créée en 1999, l'Agence Martienne contient actuellement plusieurs dizaines de milliers d'images et de photos originales. On y trouve aussi bien des portraits d'auteurs de science-fiction, des photos de robots, scalps de yéti et autres traces de bigfoot ou encore de très nombreuses illustrations de science-fiction (dont les fameux pulps), de science populaire ou vulgarisation scientifique, de parasciences... Quelques thèmes :

La science-fiction populaire
En 1926, l'Américain Hugo Gernsback lance Amazing Stories, le premier pulp de "scientifiction". Rapidement les journaux du même type remplis d'histoires d'extraterrestres, de monstres venus de l'espace, de cités englouties et de savants fous, envahissent les kiosques. Aujourd'hui introuvables, ils constituent les archives de l'imaginaire scientifique et technique du XXe siècle. Tous les rêves et cauchemars de l'homme occidental se trouvent sur ces couvertures hautes en couleurs : conquête de l'espace, clonage humain, destruction de la planète, etc. Avec plusieurs milliers d'images, l'Agence Martienne représente les extraordinaires collections de la Maison d'Ailleurs, le musée de la science-fiction, de l'utopie et des voyages extraordinaires, seul musée public du genre aux mondes.

La cryptozoologie
Des explorateurs signalent les premières apparitions du Yéti dans les années 1880, du monstre du Loch Ness en 1933. Le zoologiste Bernard Heuvelmans invente au début des années 1950 la cryptozoologie, discipline qui étudie les témoignages d'animaux à l'existence controversée. Les débats se multiplient dans la presse populaire autour de ces crypto-créatures. Les illustrateurs débordent d'imagination et les photos se multiplient. L'Agence Martienne représente l'exceptionnel Fonds Bernard Heuvelmans, conservé au Musée de Zoologie de Lausanne.

Les soucoupes volantes
En 1947, les soucoupes volantes envahissent la culture occidentale à partir des USA. On invente l'expression "Flying Saucer" (puis "UFO" ou ovni en français). La question de leur existence est l'objet de nombreuses controverses journalistiques, scientifiques, militaires, etc. Photos et représentations d'ovnis et de leurs "occupants" se multiplient. On parle d'atterrissages, d'humanoïdes, d'enlèvements, de crashes... les petits hommes verts sont de toutes les couleurs !

La parapsychologie
USA, 1848 : apparition du spiritisme. L'Europe et les Etats-Unis font tourner les tables et dialoguent avec les esprits. En 1889, des scientifiques inventent la parapsychologie et enquêtent sur les manifestations étranges de la psychologie humaine. Ils réalisent de nombreuses expériences en laboratoire sur la télépathie et les pouvoirs de l'esprit tandis que le public se passionne pour les médiums (au XIXe) et les sujets psi. L'Agence Martienne représente l'incontournable fonds de l'IMI, l'Institut Métapsychique International, fondation pour l'étude de la parapsychologie, créée à Paris en 1919.

• Communication des images : les photos sont disponibles, le plus souvent sous formes argentiques et/ou numériques, pour toute utilisation (publication ou représentation) de nature culturelle et/ou d'information.

• Liste des thèmes : le tableau ci-dessous fournit la liste des principaux thèmes traités, consultables sur ce site, sous forme de liens couleur (avec indication du nombre des seules images actuellement numérisées, lorsqu’elles figurent sur le site).

• Liens utiles. Outre les sites web de nos partenaires, nous vous invitons à consulter les liens suivants :
- RR0 de Jérôme Beau, une véritable encyclopédie ufologique en ligne, extrêmement bien renseignée.
- PsiLand le site très actif de Pierre Macias sur la parapsychologie.

Liste des thèmes
ACTU Zoom sur... [48 images]
ACTU sur AMAZING SCIENCE, expo INSERM et CEA [28 images]
ACTU Da Vinci Code [59 images]
ACTU Deep impact / astéroïdes [26 images]
ACTU le Dictionnaire visuel des mondes extraterrestres [263 images]
ACTU Les habitants du Système solaire [58 images]
ACTU Rousseau 2012 [175 images]
ACTU Titan / Huygens / Saturne [22 images]
Aéronautique [51 images]
Airship [19 images]
Alchimie [7 images]
Ange / ange-gardien [6 images]
Antigravitation [17 images]
Apparitions mariales / miracles [49 images]
Archéologie fantastique [243 images]
Astrologie [63 images]
Astronautique [124 images]
Astronomie [148 images]
Atlantide / continents disparus [29 images]
Bateau fantôme [9 images]
Bestiaire fantastique [233 images]
Combustions spontanées [6 images]
Contes [12 images]
Crop-circles / cercles dans les blés [5 images]
Cryptozoologie [369 images]
Diableries / sabbats [36 images]
Dinosaures [49 images]
Divinations / voyance [48 images]
Énigmes historiques [6 images]
ENOC État non ordinaire de conscience [9 images]
Ésotérisme [4 images]
Exobiologie bioastronomie exoplanètes [96 images]
Explorations [18 images]
Extraterrestres [393 images]
Extraterrestres / contactés [134 images]
Faits divers [58 images]
Fakirs [9 images]
Fantastique / Merveilleux - Fantasy [103 images]
Fantômes / maison hantée [173 images]
Fées [17 images]
Fin du monde [168 images]
Fort, Charles / fortéanisme [16 images]
Foudre / foudre en boule [18 images]
Franc-maçonnerie [32 images]
Futurologie, prospective, S.-F. [287 images]
Guérisseurs / thaumaturges [42 images]
Guerre des Mondes [110 images]
Histoire [17 images]
Homme volant [22 images]
Hypnose / magnétisme animal [43 images]
Jeanne d'Arc [9 images]
Légendes [34 images]
Légendes urbaines [13 images]
Loch Ness / serpent de mer [81 images]
Magie, prestidigitation [13 images]
Marche sur le feu [3 images]
Mars / Martiens [257 images]
Médecines alternatives [28 images]
Mégalithes [126 images]
Météorologie / Action sur le temps [66 images]
Mondes perdus [24 images]
Monstres / freaks / tératologie [32 images]
New Age [3 images]
Nostradamus [89 images]
Occultisme [13 images]
Ovnis / enlèvements [71 images]
Ovnis / soucoupes volantes [275 images]
Parapsychologie [247 images]
Préhistoire [81 images]
Prodiges [70 images]
Prophéties [41 images]
Radiesthésie [12 images]
Religions [46 images]
Religiosités nouvelles [9 images]
Rennes-le-Château [48 images]
Robots / androïdes / cyborgs [82 images]
Savant fou [112 images]
Science-fiction / Anticipation [1419 images]
Sciences & Techniques [44 images]
Sociétés secrètes [5 images]
Sorcellerie / sorciers [47 images]
Spiritisme / médiumnité [292 images]
Suaire de Turin [6 images]
Super héros [25 images]
Superstitions [16 images]
Templiers [14 images]
Terre creuse [67 images]
Trésors [56 images]
Triangle des Bermudes [17 images]
Ufologie [377 images]
Utopies / dystopies [249 images]
Verne Jules [85 images]
Voyages extraordinaires [233 images]
Yéti / hommes sauvages [158 images]


TOUTE L'ACTU MARTIENNE
___________________________________



ORBS, L’AUTRE PLANETE
Après Planète et Nouveau Planète de Pauwels et Bergier, c'est Orbs l'Autre Planète qui reprend avec bonheur depuis 3 ans le format carré de la mythique revue des années 1960. Orbs - également clin d'oeil à l'histoire des sciences - n'emprunte pas que la forme à son illustre prédécesseur. Sous-titrée "Arts, Sciences, Humanités, Consciences", elle se propose de "rassembler des idées, des savoirs, des découvertes, des initiatives éclairant le monde qui vient". Un programme éditorial digne du réalisme fantastique, auquel renvoie, dans le n° 4, un dossier historique sur les acteurs des années Planète, avec les archives inédites de Jacques Mousseau. Mais Orbs est également une autre planète, éditoriale celle-là : une revue à la maquette inventive et élégante mettant en valeur une riche iconographie, à la couverture soignée - avec rabats et vernis sélectif - qui magnifie la revue, tel un bel objet agréable au toucher. Assurément la meilleure façon de se démarquer du web ! Le n° 5 vient de paraître, l'Agence martienne a eu plaisir à y collaborer auprès de Charles-Maxence Layet, fondateur et directeur, et d’Erik Pigani, rédacteur en chef. Avec notamment un dossier autour de Cosa mentale (voir ci-dessous).
___________________________________

COSA MENTALE : LES IMAGINAIRES DE LA TELEPATHIE DANS L’ART DU XXe SIECLE



Somptueuse exposition que celle présentée jusqu'au 28/03/2016 au Centre Pompidou-Metz. Proposée par Pascal Rousseau, historien de l'art et commissaire d'exposition, elle montre comment la télépathie – ce fantasme de la projection directe, d’esprit à esprit, des pensées et des émotions – a tant influencé les artistes au XXe siècle. Cosa mentale propose de revisiter toute l’histoire de la modernité à partir de cette fascination des artistes pour la télépathie et les sciences psychiques. Le parcours est constitué de 4 parties : Auras, Champs magnétiques, Mind Expander, Télépathie. Le propos est original et la démonstration fascinante ! Ainsi, pour ne prendre qu’un exemple, l’exposition montre comment la théosophie a influencé l’art moderne avec le concept que les couleurs et les formes correspondent à des états émotionnels spécifiques (le rouge renvoyant au désir, le bleu à la dévotion spirituelle, etc.). Un principe à l’œuvre dans les représentations de l’aura, repris par les pionniers de l’abstraction, dans leur quête d’une transmission direct de la pensée et des émotions par la peinture. Le propos est servi par des œuvres parfois insoupçonnées, comme ces “Formes-pensées” de Rudolf Steiner, dont les théories anthroposophiques vont influencer nombre de peintres abstraits, tel Kandinsky ou Mondrian. Cosa mentale, Art et télépathie au XXe siècle de Pascal Rousseau, assisté de Flaurette Gautier (317 p., Gallimard, 2016). Avec la participation de l’Agence martienne.
___________________________________

1995 – 2015, 20 ANS DE PLANETES EXTRA-SOLAIRES


Anniversaire : déjà imaginées depuis plusieurs siècles, les exoplanètes sont devenues une réalité scientifique voici tout juste 20 ans. C’est en effet en 1995 que deux astronomes suisses, Michel Mayor et Didier Queloz, découvrent depuis l’observatoire de Haute-Provence rien moins que la toute première planète extrasolaire : 51 Pegasi b, située à quelque 48 années-lumière de la Terre. Depuis, 1968 autres planètes extrasolaires ont été identifiées en 20 ans !
L’imaginaire scientifique fonctionne souvent avec un temps d’avance sur la science comme le montre notre zoom avec un petit choix de représentations détaillées d’exoplanètes imaginées par l’illustrateur Frank R. Paul, un demi siècle avant la découverte de Mayor et Queloz.
___________________________________

FUTURS : DE LA VILLE AUX ETOILES


Montrer comment les idées de progrès, le futur, l’espace, la ville ont inspiré les artistes des XXe et XXIe siècles, telle est l’ambition de Futurs, la grande exposition de l’été 2015 coproduite par les Musées de Marseille et la Réunion des musées nationaux – Grand Palais (du 22/05 au 27/09). Pour questionner les rapports entre art, science, technologie ou architecture, et l’esthétisme qui s’en dégage, pas moins de cent œuvres de nombreux artistes sont exposées, tels Brauner, Calder, Ernst, Klein, Kupka, Léger, Matisse, Miró, Mondrian, Ozenfant, Rancillac…
Interroger le futur dans un lieu chargé d’histoire comme le Centre de la Vieille-Charité de Marseille n’est pas le moindre paradoxe de cette exposition enthousiasmante, à laquelle l’Agence martienne a collaboré - en section «Guerre des mondes», comme il se doit…
___________________________________

1954-2014 : 60e ANNIVERSAIRE DU DEBARQUEMENT DES MARTIENS EN FRANCE


A partir de septembre 1954, sept ans après les toutes premières observations célestes, les soucoupes volantes se posent enfin sur le sol de l’Hexagone. Pour la première fois, des Martiens en débarquent…
Avec près de 60 observations par jour, c’est l’«automne fantastique» : les soucoupes et les Martiens sont partout, dans les champs et sur les traverses SNCF, en «une» des journaux, sur les «réclames» ou les boites de Camembert…
___________________________________

TINTIN ET LES PARASCIENCES


Avec ce sujet en or, Tintin et les forces obscures comblera tous les tintinophiles amateurs de paranormal. Présenté en album cartonné au format BD de 130 pages, Tintin et les forces obscures relève et analyse les nombreuses incursions d’Hergé dans le paranormal : le rêve, la voyance, l’hypnose, la radiesthésie, la télépathie, les extraterrestres, la superstition, les sociétés secrètes et même la folie, rien n’y manque. Chaque thème est d’abord traité par un éminent tintinologue puis par un spécialiste du domaine, dans une perspective historique. L’ensemble s’avère remarquable, très illustré et enrichi d’encadrés. A signaler, parmi les nombreuses contributions, celles Bertrand Méheust de l’Institut métapsychique international (voir ci-dessous) et d’Yves Bosson de l’Agence martienne, cette dernière ayant fourni une partie de la riche iconographie de l’ouvrage. Publié en 2013 par la revue Historia, en co-édition avec Le Point, Le Temps, La Libre Belgique, La Presse. À découvrir en librairie (8,90 €).
___________________________________

LE BULLETIN METAPSYCHIQUE


Parmi les nombreuses activités de l’Institut Métapsychique International (IMI), dont les collections iconographiques sont représentées par l’Agence martienne, il en est une qu’il nous faut signaler ici. Publié par les Amis de l’IMI, le Bulletin métapsychique réussit le tour de force de proposer à chaque livraison un numéro thématique extrêmement bien ficelé. Au sommaire de sa 15e livraison (octobre 2013), intitulée «L’Art et le psi», on découvrira notamment un papier sur l’art médiumnique, un dossier psychokinèse et art contemporain autour de l’exposition Heart of Darkness ainsi que, curieuses coïncidences, un dossier sur «Tintin et le paranormal» et un entretien avec Yves Bosson autour de l’Agence martienne. Enfin, un supplément gratuit Les tableaux altérés : aliens et extraterrestres dans la peinture classique est disponible en ligne. Saluons pour terminer le lancement des Éditions de l’IMI avec la parution du ler titre : L’Odyssée de la Conscience du Dr Larcher.
___________________________________

SOUVENIRS DU FUTUR


Inauguration le 2 mars 2013 en ville d’Yverdon-les-Bains de Souvenirs du futur, tout à la fois nouvel espace et exposition permanente de la Maison d’Ailleurs consacrés à l’histoire et l’esthétisme de la science-fiction du XXe siècle. Pour la première fois depuis sa création en 1976, une partie des fabuleux trésors du musée de la science-fiction est ainsi présentée au public.
Rêvée depuis des années, s’inscrivant entre passé et futur, l’exposition est conçue comme lien transversal entre, d’une part, les expositions temporaires d’artistes contemporains et, d’autre part l’Espace Jules Verne – cette extension du Musée ouverte depuis 2008, dédiée à l’histoire des littératures conjecturales, des origines au XIXe siècle.
Pour Marc Atallah - son nouveau directeur, lequel signe ici sa première grande réalisation au musée yverdonnois -, la Maison d’Ailleurs propose ainsi «de bouleverser l'expérience muséale en offrant au visiteur une compréhension complète des expositions qu’il visite». Évolutive, Souvenirs du futur sera en effet adaptée à la temporaire du moment.
___________________________________

CAPITALE EUROPEENNE DE LA CULTURE


Neuf ans après avoir été désignée à ce titre, Lille capitalise toujours sur la culture. À témoin, ce nouveau très riche programme d’événements que constitue Lille3000 / Fantastic (2012-2013). Avec son photographe interplanétaire, l’Agence Martienne a été sollicitée pour le visuel de l’affiche de la Fantastic expo «Science & Fiction» de la Maison Folie Wazemmes.
___________________________________

FIN DU MONDE 2012


La fin du monde version 2012 a pour origine une interprétation discutée d’une fin de grand cycle du calendrier maya… Pour y échapper, il fallait se réfugier au pic de Bugarach – cette montagne de l’Aude, supposément le seul endroit au monde à en ressortir indemne. Ou prendre du recul et voir combien la fin du monde est bien plutôt une histoire sans fin !
–>Ze Blog "Bugarach Jour J" pour suivre la fin du monde heure par heure.
___________________________________

AMAZING SCIENCE


Science étonnante, inouïe, stupéfiante, incroyable, ahurissante, fascinante…
Avec «Amazing Science» — l’exposition «pulp… et scientifique» conçue par l'INSERM & le CEA —, les deux organismes de recherche revisitent les pulps de science-fiction. Proposée par l’Agence martienne, la sélection iconographique des couvertures d’Amazing Stories — le premier pulp de SF paru en 1926 —, de Wonder Stories, Fantastic Stories ou Astounding Stories proviennent de la collection unique au monde de la Maison d'Ailleurs. Les pastiches déjantés de ces fameuses front et back covers imaginées par le graphiste Alexandre Cheyrou accompagnent les courtes nouvelles de l’écrivain Claude Ecken. Ce parcours en 26 tableaux réinvestit l’esthétique «pulp SF» en hybridant la recherche scientifique, la création littéraire et la culture populaire.
Au festival Les Utopiales de Nantes, du 7 au 12/11/2012. «Amazing Science» inaugure également le Musée virtuel de l’INSERM.
___________________________________

ICONOGRAPHIE ROUSSEAU 2012


A l’occasion du tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau (1712-1778), l’Agence martienne propose une iconographie liée au séjour que le «citoyen de Genève» fit à Môtiers (Suisse) de 1762 à 1765. La maison même qu’il habita avec Thérèse Levasseur est en effet devenue aujourd’hui un musée, le MRM (Musée Rousseau Môtiers), riche d'une très belle collection de peintures, gravures, sculptures et objets divers. De nombreux portraits et représentations du parcours de Rousseau figurent au nombre des 175 photographies que nous avons réalisées à partir des pièces de ce fonds historique.
L’iconographie rousseauiste offre quantité d’approches possibles de l’œuvre protéiforme du philosophe et homme de lettre, par ailleurs également botaniste et musicien. Ses visions furent souvent qualifiées d’utopies, celles-ci se conjuguant fréquemment avec la notion d’insularité. Or, il se trouve que cette caractéristique est omniprésente dans le parcours et l’œuvre de Rousseau, qu’il s’agisse d’île de rêve (le verger de Clarens), d’île en creux (Môtiers et le Val-de-Travers), d’île à laquelle fournir une Constitution (la Corse), d’île paradis terrestre (Île de Saint-Pierre), voire d’île tombeau (Île des Peupliers à Ermenonville) ou encore d’île posthume (Île Rousseau à Genève) !
Îles et utopies : quelques exemples.
Suivre le parcours de JJR entre Neuchâtel et l'île de Saint-Pierre avec la Via Rousseau.
___________________________________

NOSTRA @ HOME


À l’occasion de la Nuit européenne des Musées, édition 2011, la Maison de Nostradamus présente l'exposition « Nostradamus à Salon », une sélection d’images issue du travail photographique d’Yves Bosson, sur la vie et l’œuvre de Michel de Nostredame (1503-1566). Rappelons que le musée porte bien son nom puisqu’il se trouve rue Nostradamus à Salon-de-Provence, dans la maison même où l’astrophile provençal vécut les 19 dernières années de sa vie et où il rédigea l’essentiel de son œuvre littéraire. Le 14 mai dès 19h30. Et jusqu’au 15 juin 2011 (lu-ve 9-12 / 14-18 ; sa-di 14-18 h).
___________________________________

L'ESPACE RÉEL & IMAGINAIRE A LYON


Avec près de 200 images, l’Agence martienne a participé à la grande exposition "Un Œil dans le Cosmos", dans le cadre de la Foire internationale de Lyon – Eurexpo, du 18 au 28 mars 2011. Sur pas moins de 3500 m2, c’est l’"espace scientifique" et l’"espace imaginaire" qui fut mis en valeur par l’ESA, le Planétarium de Vaulx-en-Velin, la Maison d’Ailleurs, la Cité des sciences, la Cité de l’Espace ou le CNES.
Avec «Une Histoire des extra-terrestre», l’Agence martienne a présenté une exposition-projection originale pour suivre l’évolution des représentations des habitants des autres mondes. À compléter avec "Une Histoire de la science-fiction", une exposition de Francis Valéry, et celle de la Maison d’Ailleurs : "Retour vers les étoiles – L’espace entre science et fiction" – toutes deux illustrées par de nombreuses images également issues des collections de l’Agence martienne.
___________________________________

PARUTION DU DICTIONNAIRE VISUEL DES MONDES EXTRATERRESTRES


Avec près de 300 images couleurs issues des collections de l’Agence martienne, c’est une iconographie exceptionnelle, rassemblée pour la première fois et servie par un élégant design graphique que propose le Dictionnaire visuel des mondes extraterrestres, publié aux éditions Flammarion. Les deux auteurs, Farid Abdelouahab, historien de l’art et de la photographie, et Yves Bosson, photographe et iconographe, explorent la question de la pluralité des mondes habités, riche d’une longue tradition initiée par les atomistes grecs voici 25 siècles. Avec ses 170 entrées et 288 pages, ce volume à la fois érudit et ludique montre que nos extraterrestres occupent une place de choix au sein de l’histoire, des sciences et de la culture.
Volume relié, cartonnage illustré en 6 couleurs, 166 x 226 x 28 mm, EAN 9782081202108, 25 €.

DICO XT : REVUE DE PRESSE

«Le livre se base d’abord sur l’iconographie, retenue pour son pouvoir informationnel et esthétique. Des gravures du XIXe siècle aux couvertures pétaradantes des pulps, des dessins de Robida aux instantanés plus ou moins douteux d’ovni, des planches astronomiques aux photos de séries Z, l’ensemble s’avère visuellement splendide.»
– L'Hebdo
, 30/09/2010.

«Avec ses quelques 300 illustrations, ce vaste cabinet de curiosités nous redit de manière ludique mais informée combien l'imaginaire scientifique nous renseigne sur la science, la société et la place que l'homme pense avoir dans l'Univers.»
– Livres Hebdo
, 09/2010.

«L’iconographie est un délice, les textes épatants, les choix judicieux.»
– 24 Heures
, 2/10/2010.

«Lancé à la Maison d’Ailleurs d’Yverdon, le "Dictionnaire visuel des mondes extraterrestres" propose un voyage spatio-temporel dans l’imaginaire scientifique, un inventaire des rêves et des cauchemars du monde occidental.»
– Swissinfo
, 18/10/2010.

«... ce dictionnaire jouissif s'appuie sur une splendide iconographie».
– Le Nouvel Observateur
, 4/11/2010.

«Cet ouvrage réussit l'alliance de l'humour et de l'érudition.»
- La Tribune
, 4/11/2010.

«A placer entre "Cent mots pour voyager en science-fiction" de François Rouiller et l’Encyclopédie de Pierre Versins, l’apport de cet ouvrage se situe dans sa démarche iconographique.»
– Le Courrier
, 13/11/2010.

«Le Michelin du cosmos !»
– Infomagazine
, 12/2010.

«Ce curieux dictionnaire... rassemble des illustrations aussi belles que cultes.»
– La Recherche
, 12/2010.

«Livre savant et captivant. Indispensable pour tous ceux qui se passionnent pour le sujet.»
– Science & Vie Junior
, 12/2010.

«Comment nous représentent ces «aliens» qui nous imaginent de l'autre côté des galaxies…»
– Le Soir
, 10/12/2010.

«Ce dictionnaire abondamment illustré, grâce aux collections largement inédites de l’Agence martienne, fait un point abécédaire des mondes extraterrestres sous toutes leurs formes culturelles, avec des découvertes au tournant.»
– Libération
, 16/12/2010.

• « [Le dictionnaire] bénéficie du label "Beau livre" de Flammarion, éditeur héritier lui aussi d’une tradition "martienne" ».
– La Provence
, 12/2010.

«Ce dictionnaire propose une plongée dans l'histoire des extraterrestres agrémentée de superbes illustrations.»
– Ciel et Espace
, 01/2011.
___________________________________

PATRICK GYGER QUITTE L'AILLEURS POUR L'UNIQUE


Créée par Pierre Versins en 1976, la Maison d'Ailleurs d'Yverdon l'aura finalement eu son voyage extraordinaire. À coups de projets tous plus fous les uns que les autres, il n'aura fallu qu'une dizaine d'années à son directeur, l'historien Patrick Gyger, pour faire décoller le musée de la science-fiction et l'installer en orbite planétaire. Point d'orgue, la création en 2008 de l'Espace Jules Verne, une extension du musée abritant pas moins de deux nouvelles collections en provenance des États-Unis (alors que le patrimoine culturel franchit l'Atlantique plus volontiers en sens inverse) : le fonds Margot consacré à Jules Verne, la plus grande collection privée sur le sujet et le fonds Willits, la collection de pulps de SF la plus complète au monde. Après avoir déjà dirigé dans la même ville les Utopiales — le Festival international de SF — Patrick Gyger est désormais de retour à Nantes, au Lieu Unique, Scène nationale où il vient d'être nommé directeur de ce complexe culturel où l'imaginaire et l'utopie sont appelés à jouer un rôle important. L'Agence martienne, partenaire de la Maison d'Ailleurs, est très fière d'avoir collaboré avec Patrick pendant toutes ces années et lui souhaite bon vent dans ses nouvelles aventures en ville natale de Jules Verne !
___________________________________

1610-2010 QUATRE SIECLES D'EXPLORATION DU SYSTEME SOLAIRE


Galileo Galilei, dit Galilée, perfectionne en 1609 la lunette astronomique qu'il présente au doge de Venise et observe le relief irrégulier de la Lune (examiné in situ — 360 ans plus tard, le 21 juillet 1969 — par l’équipe d’Apollo 11). Il découvre en 1610 les quatre plus grands satellites de Jupiter, met en évidence les phases de Vénus et les taches du soleil, toutes choses qu’aucun œil humain n’avait encore vues... C’est là le début de l’exploration du système solaire.
___________________________________

PORTRAIT(S) DE NOSTRADAMUS


L’Espace Suisse d’Exposition présente un nouvel accrochage avec une sélection de tirages d'Yves Bosson. Le photographe (bien connu ici à l'Agence Martienne) est parti sur les traces de Nostradamus (1503-1566), à la recherche des témoins du passé attestant, encore aujourd’hui, de l’influence exercée au cours des siècles par l’illustre Provençal. Ainsi, avec ce périple à travers le temps et l’espace, se dessine — image après image — un portrait de cet érudit de la Renaissance, tout à la fois médecin, poète et «astrophile», comme il se désignait lui-même.
La démarche proposée s’inscrit dans une double perspective complémentaire : tout à la fois photographique et artistique, mais également documentaire et historique. Ainsi, à des photos descriptives et techniques mettant en valeur les objets par la lumière, pour les respecter et les valoriser, s’intercalent des images plus personnelles avec des ambiances de hautes et basses lumières. Avec ce travail original et inédit, le photographe a pour seule ambition de valoriser son sujet par l’image pour en montrer tout l’intérêt, la richesse, mais aussi la complexité.
4 JUILLET – 4 OCTOBRE 2008 — 7 RUE D’ARCOLE — 13006 MARSEILLE — 04 96 10 14 11 — Métro Estrangin-Préfecture — ENTRÉE LIBRE.
___________________________________

DECES D'ARTHUR C. CLARKE, UN MONUMENT DE LA SCIENCE-FICTION DU XXe SIECLE


Écrivain et scientifique britannique né en 1917, Arthur C. Clarke participe lors de la seconde guerre mondiale à la mise au point du premier radar (pour la RAF), puis imagine dès 1945 le principe des stations spatiales et des satellites en orbite géostationnaire (il popularisera également le concept d'ascenseur spatial). Auteur de plus de 80 ouvrages, sa nouvelle "La Sentinelle" fit sa renommée, adaptée en 1968 au cinéma par Stanley Kubrick avec 2001 l'Odyssée de l'espace. Il est décédé au Sri Lanka le 19 mars 2008 à l'âge de 90 ans.
___________________________________

1957 : UN CHIEN SOVIETIQUE ET UN PAYSAN BRESILIEN DANS L’ESPACE... VOICI 50 ANS, LES DEBUTS DE L’ERE SPATIALE :


3 novembre 1957 : le premier être vivant dans l'espace
La chienne Laïka — à bord du satellite Spoutnik II — fut lancée dans l’espace par la fusée soviétique R-7 (soit à peine un mois après Spoutnik I — 4 octobre 1957). De fait, on ne le saura que bien plus tard, après la chute de l’URSS, la pauvre chienne Laïka n’aura semble-t-il survécu que 5 à 7 h à l’expérience... Notre sélection Spoutnik propose un regard sur la façon dont les débuts de la conquête spatiale furent présentés à l'époque via la presse (de l'Ouest) ou le cinéma (de l'Est).


Octobre 1957 : le premier "vrai" enlèvement par extraterrestres ! Lorsque le brave paysan brésilien Antonio Villas Boas (AVB pour les intimes) se fait enlever de force à bord d'un ovni par des extraterrestres non identifiés, il est loin d'imaginer que sa semence sera alors prélevée le plus naturellement du monde (la tenue - plus que légère - de la pin-up de l'espace permet en effet d'imaginer sans peine le sort qui sera réservé à AVB, la "victime" de l'enlèvement !). Si l'on ignore tout du résultat éventuel, il s'agit là d'une grande première dans la littérature ufologique, préfigurant de nombreux cas d'enlèvements à bord d'ovnis (et un phénomène sociologique presque exclusivement américain !).
___________________________________

......ÉTÉ 1947 : LES PREMIERES SOUCOUPES VOLANTES


Incroyable : la première observation de soucoupe volante — à l'origine de toute l'affaire pour avoir lancé l'expression elle-même — n'avait rien... d'une soucoupe volante ! Le dossier ovni démarre très fort en effet avec une première méprise de taille : en rapportant le 25 juin 1947 à l’East Oregonian, le journal de Pendleton, son observation faite la veille de neuf objets volants — en formes de croissant et de moitié de disque — Kenneth Arnold (notre photo) utilisa le terme de “soucoupe” pour décrire, non pas la forme, mais la trajectoire des objets, à l’image de ces galets que l’on fait rebondir sur l’eau ! Pourtant, la toute première dépêche de l’histoire de l’ufologie parla de “saucer-like object flying at incredible speed”. Le collage de deux mots entre eux (saucer et flying), qui sera immédiatement utilisé par la presse, semble n’avoir pas été sans influence sur les descriptions de plusieurs générations de témoins... Notre sélection d'images.
___________________________________

1947-2007 : 60 ANS D'OVNIS.


On le sait, le dossier ovni est pour l'essentiel constitué d'une longue suite de notifications de faits hétérogènes, frénétiquement compilées depuis tout juste 60 ans maintenant. Avec comme origine cette affaire — peut-être la plus intéressante de toute, la seule, par définition, à n'avoir pas été influencée par une précédente histoire de soucoupes... —involontairement lancée par Kenneth Arnold (1915-1984) en sa qualité de premier témoin. Rappelons que c'est aux commandes de son avion personnel, alors occupé à localiser un appareil écrasé à proximité du Mont Rainier (État de Washington) que cet homme d’affaire américain observa ces fameux objets évoluant à vitesse supersonique (encore jamais atteinte à l'époque). Très intrigué par la vitesse des objets, son premier réflexe fut d'en aviser le FBI à Pendleton (avec le début de la guerre froide, on pense aux Soviétiques, pas encore aux Martiens). Bureau fermé, il alla s'informer au journal local. On connaît la suite... d'autres ovnis en images.
___________________________________

UN YETI DANS LES GORGES DU VERDON...


Est-ce dû à la proximité de la Baume Bonne — fabuleuse grotte occupée depuis le paléolithique voici quelque 400 000 ans — ou à la plus récente installation du tout proche Musée de Préhistoire des Gorges du Verdon ; toujours est-il qu'on apprend de source sure qu'un yéti aurait été photographié dernièrement du côté de Quinson (04) ! Selon les milieux autorisés, l'apparition de la « créature » ne serait en effet pas sans rapport avec ce fascinant Musée, d'une paradoxale modernité (dû à l'architecte Norman Foster), surpris par le monstre en plein accrochage de l'exposition «Du Big Foot au Yéti - Anthropologie de l'imaginaire». À visiter du ler juillet au 15 décembre, l'exposition a débuté par un colloque avec des communications scientifiques sur le thème de «L’humain entre réalité et imaginaire» (reprises dans le Catalogue de l'expo). Nos images de yéti.
___________________________________

UNE EXOPLANETE "PARFAITE"...


Avec une température tempérée (entre 0 et 40°C), il doit faire bon vivre sur Gliese 581c… A peine plus grosse que la Terre, la première exoplanète tellurique habitable vient en effet d'être découverte (avril 2007) par une équipe helvético-franco-portugaise. L'un de ses découvreurs n'est autre que l'astronome Michel Mayor de l'Observatoire de Genève, lequel affiche déjà à son palmarès, avec Didier Queloz, l'identification en 1995 de 51 Pegasi, la toute première planète extra-solaire jamais identifiée (à l'Observatoire de Haute-Provence). Douze ans plus tard, son équipe devance toujours les Américains : grâce au spectrographe Harps de l'Observatoire européen austral (ESO) à La Silla au Chili, on connaît presque toutes les caractéristiques de cette nouvelle planète, orbitant à bonne distance de son étoile, une naine rouge située à 20,5 années-lumière de la Terre. Surtout, l'hypothèse de la présence d'eau liquide — et donc la possibilité d'une forme de vie — n'aura jamais été aussi crédible… Historique et époustouflant ! Pour en savoir en images, voici comment, 60 ans avant leur découverte, on imaginait les exoplanètes…
___________________________________

ON A PERDU UNE PLANETE...


Alors que la liste d'exoplanètes explose, le système solaire vient de perdre Pluton
Prague, 24 août 2006, 15h33 : vote à main levée au Congrès de l'Union Astronomique Internationale et fin du thriller cosmique de l'été : exit Pluton !
Faute d'avoir "éliminé tout corps susceptible de se déplacer sur une orbite proche", Pluton ne parvient pas à remplir l'une des conditions de la nouvelle définition de planète votée par l'UAI.
Après avoir failli se retrouver au nombre de 12 - ce qui aurait représenté une monumentale surprise - le système solaire n'est donc plus constitué que de 8 planètes. S'y ajoutent 4 "planètes naines" (selon la nouvelle terminologie de l'UAI) : Pluton et les 3 ex-candidates que sont Cérès (le plus gros astéroïde), Charon (lune de Pluton) et Xena ou 2003 UB313 (objet trans-neptunien de la ceinture de Kuiper, plus gros que Pluton).
Il faut dire que cette relégation dans la catégorie inférieure pendait déjà depuis longtemps au nez de la non-conformiste Pluton, ce minuscule corps de glace (situé au-delà des planètes géantes gazeuses), plus petit même que la Lune, doté d'un satellite trop gros par rapport à sa taille, et dont l'orbite au plan trop incliné est trop excentrique (allant même jusqu'à croiser par moments celle de Neptune !!).
Ex dernière planète du système solaire, Pluton devient aussi le ler trans-neptunien, ces objets de la ceinture de Kuiper dont la liste s'allonge régulièrement (Sedna, Quaoar, ... ). Quant à C. Tombaugh découvreur de Pluton (en 1930) - seul américain à avoir identifié une "planète" -, il restera l'un des rares astronomes témoins d'une apparition d'ovni (que l'on espère pour lui toujours non identifié !).
Sur Pluton, l'Agence Martienne vous propose quelques représentations autant rarissimes que saisissantes - Plutoniens inclus - datant de l'âge d'or de la science-fiction, au début des années 40, alors que la future "planète-naine" venait tout juste d'être découverte. A voir ici.
___________________________________

PEOPLE FROM OUTER SPACE
Voici une galerie de portraits haut en couleur: rien moins que les habitants de toutes les planètes du Système solaire... un véritable scoop interplanétaire ! Avec des images de valeur historique, complètement tombées dans l'oubli et totalement introuvables - issues des pulps, ces magazines populaires, imprimés sur du mauvais papier, des débuts de la science-fiction américaine (dès 1926).
Si l'on connaissait jusque-là des portraits de Martiens et Vénusiens, c'est la première fois que des représentants d'Uranus, Neptune, Pluton - comme des autres planètes, gazeuses ou telluriques - seront l'objet de si précises descriptions naturalistes, très colorées, imaginées par l'illustrateur Frank R. Paul, à partir des connaissances scientifiques de l'époque (1939).
Jusqu'à présent, seul Man from Mars était connu des spécialistes (et diffusé par l'Agence Martienne dès la fin du XXe siècle). Or, l'Homme de Mars n'est pas n'importe quel extraterrestre : il s'agit de la première représentation détaillée d'un Martien dans la littérature populaire américaine des débuts de la SF, sur laquelle nombre d'illustrateurs étatsuniens se baseront jusque dans les années 50. Un modèle du genre. Contre toute attente, il s'avère aujourd'hui que l'Homme de Mars est bien plus ancien que nous ne le pensions : nous venons en effet de découvrir son ancêtre direct, dans Science and Invention, un magazine américain de 1924 !
Notre galerie de portraits se trouve ici [voir aussi le thème "Extraterrestres" avec d'autres ET de tout poil !].
___________________________________

ILLUSTRER LE DA VINCI CODE
Templiers, Rennes-le-Château, Suaire de Turin, Jésus et Marie-Madeleine, franc-maçonnerie, Prieuré de Sion, ésotérisme... tels sont quelques-uns des thèmes abordés par l'étonnant best-seller de Dan Brown. Petite sélection iconographique.
___________________________________

TOM CRUISE SUR LA PLANETE MARS
On a tout dit sur La Guerre des Mondes de Steven Spielberg : anti Rencontres du 3e Type ou après 11 septembre... Toujours est-il que Tom Cruise est venu faire son cinéma à Marseille, vendredi 17 juin 2005, accompagné de Katie Holmes pour rien moins que l'avant-première mondiale du film : bain de foule, autographes à gogo, remise de la médaille de Citoyen d'honneur de la ville de Marseille. Ambiance et portraits ici.
___________________________________

AUTOUR DE LA GUERRE DES MONDES DE H. G. WELLS
1898 : parution en volume du classique de H. G. Wells.
1938 : adaptation radiophonique hyper réaliste de son presque homonyme Orson Welles : un million d'auditeurs abandonnent précipitamment leur habitation pour échapper aux Martiens...
2005 : parution début juillet d'un ouvrage du sociologue Pierre Lagrange: La Guerre des mondes a-t-elle eu lieu ? (chez Robert Laffont, avec une iconographie de l'Agence Martienne). Thèse de l'ouvrage : et si la fameuse panique de 1938 n'avait pas été très exagérée ? Autopsie d'une panique martienne.
2005 : le 6 juillet en France, sortie de la seconde adaptation cinématographique de l'oeuvre de Wells, signée Steven Spielberg (après celle de Byron Askin, 1953). La prod impose un embargo sur le film ! Notre galerie.
___________________________________

100 ANS SANS JULES VERNE !
Jules Verne (disparu le 24 mars 1905) aura décidément tout prévu... jusqu'aux centres d'intérêt de l'Agence Martienne : serpent de mer ou calmar géant (cryptozoologie), airship (ufologie), terre creuse, bateau fantôme, savant fou, science-fiction, voyages extraordinaires, bolides ou encore foudre en boule... un choix d'images est à votre disposition ici.
___________________________________

IMITANT LES EXTRATERRESTRES, LES TERRIENS VIENNENT DE LANCER UNE SOUCOUPE VOLANTE DANS L'ATMOSPHERE DE TITAN !
Huygens, la sonde de l'ESA (l'Agence Spatiale Européenne), a vraiment la forme d'une soucoupe volante ! Ce 14 janvier 2005, elle vient de visiter Titan, la plus grande lune de Saturne. En 2 h 27, elle a traversé son atmosphère et réussi à se poser à sa surface. Les premières données obtenues apparaissent comme très étonnantes et révèlent un monde inconnu.
L'Agence Martienne - par ailleurs partenaire de l'ESA - vous propose de mettre en perspective des illustrations de cette expédition avec une iconographie issue de l'imaginaire scientifique : voici 50 ans, la science-fiction avait en effet dépeint l'arrivée des Terriens sur Titan, la rencontre de ses habitants... à voir ici.
___________________________________

500 ANS DE NOSTRADAMUS
1503-2003 : c'est le demi-millénaire de la naissance de l'astrophile provençal, né le 14 décembre 1503 à St-Rémy-de-Provence. A cette occasion, l'Agence Martienne met à votre disposition plusieurs centaines d'images originales : portraits (huiles, gravures, lithographies, images d'Epinal, peintures sur cuivre), frontispices illustrés de vieilles éditions des Centuries (des XVIe et XVIIe), photos des lieux qui témoignent encore aujourd'hui de l'influence du médecin astrologue (maison natale, rues, statues à son effigie)... Voici, sous le thème "Nostradamus", sans doute la plus grande collection d'images sur le sujet !
Images et légendes tous droits réservés © 2004-2017 Agence Martienne | Conception : Option net.ch | Mentions légales